Jean-Claude Chianale, 2012_09_18—CONSTELLATIONS °1

Le 104 - CENTQUATRE, Paris – le 18 septembre 2012

--
Installation/Performance
Installation pour 700 macarons.
Montage : Jean-Claude Chianale, Elsa Poux, Sidonie Terencio-Arrouet.
Merci à Lionel Dax, Elsa Poux, Sidonie Terencio-Arrouet et Joël Person.
Photographies : Jean-Claude Chianale
--

Jean-Claude Chianale
constellations du temps présent

« E Quindi Uscimmo a Riveder le Stelle
Et dès lors, nous sortîmes revoir les étoiles
»
Dante, dernier vers de L’Enfer


« 2012_09_18—Constellations°1 » est une installation graphique qui marque un temps précis, celui de l’instant présent :
18 septembre 2012.

Les constellations évoquent des espaces vides, des repères dans l’espace, naviguer, dériver. Un monde en changement permanent. Tout tourne. C’est un espace de lien entre la terre et le ciel. Manger le ciel, cueillir l’instant présent des étoiles. Chaque mangeur d’étoile, chaque visiteur du soir intègre un fragment de l’univers et devient une partie de cette constellation alors en mouvement dans les corps. Ces accumulations de constellations se dispersent, fragilité de la construction, Carpe Noctiem, cueillir la nuit…

La conclusion du Coup de Dés de Mallarmé est une invitation à déguster les étoiles.